Pour faire dans l’ordre chronologique, Pierre Le Pape a commencé la musique très tôt, à 5 ans. Il a eu un parcours assez classique avec passage au conservatoire et quelques pauses pendant l’adolescence, période où on préfère généralement sortir avec les potes que bosser sa musique. Entre temps, il est tombé dans le Metal et a monté son premier groupe avec des potes de lycée, comme beaucoup de monde. En parallèle de ses études, il a joué dans différents groupes, dans différents styles allant du Heavy Metal au Black Metal. Le clavier, ce n’est pas l’instrument roi, mais quand il y en a besoin, il est vite sollicité. Il a ainsi atterri dale groupe Embryonic Cells, qu’il a dû quitter à regret en 2015 car Melted Space lui demandait trop de temps.

Pierre Le Pape est un artiste Français ambitieux et motivé ! Ce monsieur a monté lui-même un gros projet d’Opéra Metal Symphonique avec moult guests, Français pour la plupart mais pas que, pour un résultat détonnant : Melted Space.

Melted Space vient du fait que, quand il a décidé de créer cet univers, il ne voulait se fixer aucunes limites, il voulait mélanger ses différentes influences, différentes thématiques. L’idée de « Melted » s’est donc assez vite imposée.

Melted Space s’est placé d’emblée non comme un projet suiveur, mais en tant que style propre, sorti tout droit de l’imagination et du talent de son compositeur.

Celui-ci avait jeté un gros pavé dans la mare en 2012 avec son premier album concept From The Past, suivi l’année suivante par l’EP Between. Des qualités de compositions poussées et des invités choisis en fonction, notamment les chanteurs, ont donné lieu à un accueil très enthousiaste.

The Great Lie vient donc soulager l’impatience des amateurs de belles mélodies avec à nouveau le concours d’une belle troupe d’invités prestigieux. Cette fois, Pierre va mettre les petits plats dans les grands puisqu’il aura également l’appui de l’orchestre philarmonique de Prague pour les parties symphoniques, mélangeant musique classique, de films et bien entendu, Metal, en ayant pas peur de pousser parfois vers les styles les plus extrêmes.

Comments are closed.